Le prix du gaz naturel en 2018 : tout ce qu’il faut savoir

Le prix du gaz naturel en 2018 : tout ce qu’il faut savoir

Le prix du gaz naturel augmente en 2018

Le montant de votre facture dépend de votre abonnement forfaitaire ainsi que du nombre du kWh consommés par votre foyer. Seulement, le prix du gaz naturel varie en fonction de la classe de consommation, de votre zone tarifaire mais surtout d’un fournisseur à un autre. En France, presque 11 millions d’habitants utilisent le gaz naturel. Ceux ou celles ayant choisi les tarifs réglementés ont vu leur facture augmenter de 6,9 %  au 1er janvier 2018 : on vous explique tout !

Les types de contrats

Le prix du kWh évolue selon l’offre que vous avez souscrit.

  • Les tarifs réglementés : une fois par an, après avis de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), le gouvernement rend un arrêté tarifaire comprenant le barème et la formule tarifaire du tarif réglementé pour l’année à venir. Cet arrêt est re-calculé grâce à la formule chaque mois, ainsi le tarif réglementé évolue sans cesse (baisse ou hausse).
  • Les offres à prix fixes : les fournisseurs concernés affichent un prix du kWh fixe pendant toute la durée du contrat, évitant au consommateur d’avoir à subir les augmentations des prix du gaz naturel.
  • Les offres à prix indexés : les fournisseurs présentent un prix du kWh HT indexé sur les tarifs réglementés. Si ces derniers augmentent de X%, le prix du kWh de l’offre indexée augmente de X% également, tout en restant un peu moins cher que les tarifs réglementés.

Zoom sur l’augmentation des tarifs réglementés d’Engie (2018)

Les tarifs du gaz en 2018 selon les forfaits et les zones

Ces tarifs réglementés sont fixés selon divers critères. Tout d’abord, ils comprennent des frais fixes, c’est à dire les coûts hors approvisionnements (transport et distribution) ainsi que les taxes. Ces derniers sont fixés par la Commission de Régulation de l’Énergie et les fournisseurs n’ont pas la main dessus. Les tarifs réglementés incluent aussi des frais variables tels que l’approvisionnement et le fonctionnement. La CRE doit aussi prendre en compte le prix du gaz sur les marchés, le prix des produits pétroliers et l’évolution de la parité euro/dollar, En bref, cette formule tarifaire complexe permet ensuite de calculer, chaque mois, le tarif réglementé de sorte qu’il couvre les évolutions des coûts de Engie. 

Pourquoi le gaz augmente t il?

La facture de gaz augmente en 2018

La cause principale liée à l’augmentation du prix du gaz cette année concerne la revalorisation des taxes. Le tarif réglementé du gaz naturel comprend la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA), la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN) et la TVA. Dans ce cas précis, ce sont la CTA et la TICGN qui ont augmenté depuis le 1er janvier 2018 :

  • la CTA augmente de 1,56 € TTC/an pour les consommateurs Base et B0 et de 1.13 € TTC/an pour les clients B1 et B2i.
  • TICGN : passe de 5.88 € /MWh à 8.45 € /MWh. Elle entraîne une augmentation de 4,7 % sur la facture annuelle des consommateurs se chauffant au gaz, qu’ils soient au tarif réglementé ou en offre de marché. Elle augmentera davantage les années qui arrivent et devraient atteindre une augmentation de +172% d’ici 2020.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) précise que la hausse du prix du gaz est de :

0,7 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson,

1,4 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude,

2,4 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Si vous souhaitez réaliser des économies sur votre facture de gaz, commencez dès à présent à adopter les gestes simples du quotidien..