Changer de fournisseur d’énergie : comment ça marche ?

Depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en 2008, l’offre s’est largement enrichie et les français peuvent quitter EDF et ses tarifs réglementés pour se tourner vers l’un des nombreux fournisseurs alternatifs qui ont vu le jour ces 10 dernières années. Il est donc possible de changer de fournisseur pour se tourner vers une offre plus adaptée à vos besoins. ConsoEnergie vous explique comment ça marche.

Depuis 2008, EDF n’a plus le monopole de la fourniture d’électricité, ni GDF de celle du gaz. Autrement dit, vous êtes libre de changer et de vous tourner vers un fournisseur alternatif pour bénéficier d’une offre que vous jugez plus avantageuse. Et ce ne sont pas les offres qui manquent : vous avez le choix entre pas moins d’une quinzaine d’enseignes différentes.

Changer de fournisseur d’énergie : une démarche simple et rapide

Changer de fournisseur d'énergie : opter pour un fournisseur alternatif

D’abord, il faut savoir que le changement de fournisseur est gratuit, car le Code de la Consommation interdit aux fournisseurs d’énergie d’imposer des frais à leurs clients particuliers lors de la résiliation d’un contrat. En outre, il est possible de changer de fournisseur d’énergie à n’importe quel moment, sans délai à observer : toutes les offres du marché incluant celles dont les forfaits fixes s’étendent sur plusieurs années sont sans engagement. D’autre part, pas besoin de s’occuper de la résiliation de l’ancien contrat : conformément aux récentes lois sur la consommation, votre nouveau fournisseur doit s’en charger lui-même.

Et une fois le nouveau fournisseur choisi ?

Opter pour un fournisseur d’énergie alternatif n’implique aucun changement d’installation technique ni de compteur : quel que soit le fournisseur, l’électricité transite toujours par le réseau de distribution ENEDIS (ex-ERDF), et le gaz naturel par le réseau GRDF. L’électricité est la même et le débit kW reste inchangé où que vous soyez et quel que soit votre fournisseur. Idem pour le gaz.

Aussi, aucune coupure de courant ni de gaz n’est censée se produire lors du passage d’un contrat à un autre, et la programmation de vos heures creuses et pleines demeurera identique après le changement de fournisseur d’électricité puisque c’est bien Enedis qui programme les compteurs. De même, aucun frais de mise en service n’est à votre charge car ils ne sont à payer qu’en cas d’emménagement dans un logement vide où le courant et/ou le gaz ont été coupés.

Sachez également que si vous préférez revenir au tarif réglementé après un changement de fournisseur, vous y êtes légalement autorisé(e) en tant que particulier ou petit professionnel, et votre nouveau fournisseur n’a pas le droit de s’y opposer.